Accueil

Vous aimez les contes et les légendes?
Vous souhaitez connaître un pan de notre histoire?
Venez faire un tour à la Maison du Frère-Moffet (MFM)!

Des guides-conteurs passionnés vous recevront pour vous informer du début du Témiscamingue comme nouvelle terre de colonisation.
C’est grâce à la persévérance du Frère Moffet, qui ose défier son supérieur, que la région joue les bases de sa vocation agricole.

C’est tout un personnage, le Frère Moffet!

Nous vous invitons à venir le découvrir dans la maison qu’il a lui-même construite en 1881.

La MFM est la plus ancienne demeure encore existante de l’Abitibi-Témiscamingue.
Elle reçoit le statut de monument historique en 1978. Depuis son ouverture au public en 1980, elle charme les visiteurs, sachant se renouveler tout en respectant son essence profonde au cœur de son bois équarri.

Son innovation et son dynamisme sont soulignés en 2009, alors qu’elle reçoit le titre de lauréat régional Attractions 100 000 visiteurs et moins.

Profitez aussi de votre passage à la MFM pour vous plonger dans le Vieux-Ville-Marie.
En effet, le tour de ville à saveur historique vous entraînera en vélo-taxi dans les rues vous donnant un nouvel aperçu de la ville.

Cet été, laissez-nous vous transporter à travers le temps!

Commentaires recueillis

De retour au Témiscamingue après m’être exilée en Ontario et au Nouveau-Brunswick, j’ai enfin fait la visite de la Maison du Frère-Moffet. Quelle belle visite. Et que dire de l’accueil et de l’interprète!! Merci beaucoup!


Marie-Claire Lafferrière Girouard

Bravo et félicitations pour ce musée! Notre guide est super et très intéressante. Longue vie à ce site!


Marcel Robert et Pierrette Thérien

J’y ai vu mes origines, belle histoire!


Johanne Fournier et Éric Leclerc

Merci, belle visite, j’en ai encore appris sur le passé et les coutumes.


Brigitte et Denis Bellechasse, St-Damien, Québec

Quelle belle expérience! Informations surprenantes, intéressantes par des jeunes attachants, sympathiques. Merci et félicitations à vous tous (incluant beaucoup la Société d’histoire).


Lucie Provost et Yvan Yelle, Huberdeau, Québec